Margaret, Nathalie et moi

Portrait de SHKareshi
Billet écrit par SHKareshi
Le mar, 05/01/2016 - 22:02

Cela fait un bon moment que je prépare ce post… Mais le manque de temps, la fatigue, la surcharge de travail… tout ça quoi… ont fait que je n'ai eu cesse de le remettre à plus tard. Mais je crois qu'aujourd'hui, avec la polémique autour des sélections du Grand Prix d'Angoulême, il est grand temps, n'est-ce pas ?

Eh oui, les femmes aussi, font de la BD ! Et au Japon, elles en font depuis trèèèès longtemps. Et chez Akata, ça fait très longtemps qu'on défend leurs travaux (qu'ils soient qualifiés de shôjo ou pas, d'ailleurs, cf les œuvres sulfureuses, passionnantes, culturelles et ethnologiques de Haruko Kashiwagi!!). J'avoue sans honte que j'ai été très souvent, trop longtemps, frustré et agacé par la difficulté de faire parler, dans la grande presse généraliste et culurelle française, de ce qu'on appelle « les shôjo mangas ». Parfois, heureusement, comme avec Natsumi Aida, on avait réussi à obtenir la pleine page dans Le Parisien ! Aaah, que de bons souvenirs… Ça serait bien de le refaire, non ?

Mais trop souvent, des auteures majeures japonaises ont été royalement ignorées et snobées, autant par les lecteurs… que la presse ! Mais n'est-ce pas le travail des journalistes et des comités de sélection de prix culturel de faire cette « éducation » ?

Aujourd'hui donc, je tiens à signaler le monumental travail éditorial du site japonais « Comic Natalie », qui vient d'acheter une série titanesque d'interviews d'auteures d'un pilier de l'éditorial shôjo manga : la collection Margaret de Shueisha (à comprendre : Besatsu Margaret et Margaret). Pendant plusieurs mois, les auteures majeures de ces dernières années qui y ont été publiées ont été interviewées. On y trouve autant des commentaires sur leurs séries en cours, sur leurs carrières, mais aussi sur leur vision de ce qu'est le « shôjo manga » et des différentes influences qu'elles ont reçues. Et c'est là que la chose devient particulièrement intéressante… Si j'ai bien sûr pris mon pied à lire toutes ces interviews passionnantes, je souhaite m'arrêter particulièrement sur les œuvres que les différentes auteures recommandent… Je ne vais pas faire la liste complète, ça ne serait pas pertinent, mais je vais juste extraire 2-3 choses :

1/ Kazune Kawahara (Koko Debut) recommande Honey Bunny de Ryô Ikuemi

2/ Io Sakisaka (Blue Spring Ride) recommande Honey Bunny de Ryô Ikuemi

3/ Yoko Kamio (Hana Yori Dango, Cat Street) recommande Pops de Ryô Ikuemi

4/ Aya Nakahara (Lovely Complex) recommande Bara iro no ashita de Ryô Ikuemi

5/ Tsuu Morishita (Hibi Chouchou) recommande Dites-moi que j'existe de Ryô Ikuemi

6/ Natsumi Aida (Switch Girl !!, Ugly Princess) recommande La rose de Versailles de Ryoko Ikeda (mais bon, elle, c'est un peu un extra-terrestre dans l'éditorial shôjo)

7/ Mika Yamamori (Daytime Shooting Stars) recommande Present et Kanohito ya tsuki de Ryô Ikuemi

8/ Minami Mizuno (Rainbow Days) recommande Dites-moi que j'existe de Ryô Ikuemi

9/ Momoko Koda (No Longer Heroine) recommande I love Her de Ryô Ikuemi

10/ Riko Miyagi (Mei's Buttler) recommande La rose de Versailles de Ryoko Ikeda (en même temps, ce qu'on ne sait pas forcément, c'est que Riko Miyagi a plus de vingt ans de carrière…)

11/ Zakuri Sato (Marunovich) recommande I love her de Ryô Ikuemi

12/ Karuho Shiina (Sawako) recommande Baby Blue de Ryô Ikuemi

13/ Ayumi Komura (J'aime les sushis, Lily la menteuse) recommande Dites-moi que j'existe de Ryô Ikuemi (et Ugly Princess de Natsumi Aida… que je signale juste pour mon plaisir perso)

14/ Ryo Ikuemi (j'ai besoin de préciser ??) recommande Oshaberi Kaidan de Fusako Kuramochi

15/ Nagamu Nanji (Parfait Tic) recommande… hum, rien à signaler docteur ! (en fait, si mais bon… je vous laisse chercher)

16/ Ayuko (Wolf Girl & Black Prince) recommande Honey Bunny de Ryô Ikuemi

Vous avez sérieusement besoin que je sois plus explicite ?

Tout de même… Ce n'est pas la première fois que j'évoque l'importance (et c'est peu dire) de Ryô Ikuemi. La différence, c'est que cette fois-ci, ce n'est pas moi qui le dit, mais la très grande majorité des auteures à succès contemporaines ! Quelle preuve de plus vous faut-il ? Et Ryô Ikuemi de revendiquer sa filiation directe avec Fusako Kuramochi… la boucle est bouclée ! Pour être très honnête, il y a bien une troisième auteure très importante qui ressort de toutes ces interviews, mais je vous laisse la chercher vous-mêmes, comme des grands que vous êtes !

 

Aujourd'hui encore, quand je pense au vide abyssal dans la presse culturelle, quant à l'arrivée des auteures majeures de la BD mondiale que sont Ryô Ikuemi et Fusako Kuramochi, j'en ai des crampes à l'estomac. Simple comme l'amour, Honey Bunny, Dites-moi que j'existe sont hélas en arrête de commercialisation. Quel drame… Puzzle est encore disponible, mais pour combien de temps ?! De toute façon, de nombreux tomes sont en rupture de stock… Pas le choix, vu les ventes médiocres ! La faute à qui ?

 

Eh, les gars, si vous saviez les grandes auteurs à côté desquelles vous êtes en train de passer… En tout cas, chez Delcourt, pendant des années, on avait monté un catalogue d'une cohérence rare, dans lequel les titres se répondaient parfaitement. Pour le refaire aussi bien chez Akata, ça va prendre un peu de temps… Mais patience, patience… De très beaux shôjo vont continuer à faire leur apparition cette année, dans la plus pure lignée d'orange ou Daisy, lycéennes à Fukushima. Et sachez aussi que, déjà, deux auteures sont prévues dans la collection WTF ?! pour 2016, et on a déjà signé une jeune auteure française pour 2017. Eh ouais, on est comme ça, chez Akata… 

PS : et encore, dans tout ça, on ne parle « que » de la lignée Shueisha / Margaret… Il y a encore tout le reste à côté. Qui a dit que le Japon était un pays misogyne ? Avant de juger les autres cultures modifiées par notre propre spectre culturel, balayons-donc devant nos portes !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Entrez les caractères qui apparaissent dans l'image.

© 2017 AKATA. Tous droits réservés.