Actualité du dim, 02/02/2020 - 16:30
Catégories : Akata

Et pour finir magistralement nos annonces d'Angoulême, quoi de mieux que l'autobiographie en manga d'une des mangakas les plus emblématiques de sa génération ? Akiko Higashimura (Princess Jellyfish, Le Tigre des neiges), malgré un parcours compliqué en français, est pourtant si importante… Personnalité publique, mangaka accomplie, mère célibataire, manager… Elle enchaîne des séries qui se suivent sans se ressembler, en déstabilisant parfois ses lecteurs et lectrices. Avec Trait pour trait, dessine et tais-toi !, elle livre un portrait intime et courageux. Une oeuvre entre regrets, nostalgie et hommage, qui nous dévoile autant le parcours de cette femme que des informations sur les coulisses du monde du manga. Une série unique, à n'en pas douter et multi-primée, que nous vous proposerons à partir du mois d'août.

Résumé : Akiko Hayashi est lycéenne, et elle habite dans la préfecture de Miyazaki. Très jeune, elle savait qu'elle voulait devenir dessinatrice de shôjo mangas, et avait déjà fantasmé tout son plan de carrière : l'âge auquel elle enverrait des premiers travaux aux éditeurs, l'âge auquel elle serait publiée, l'âge auquel son manga serait adapté en anime… Persuadée que son génie auto-proclamé suffirait à lui ouvrir toutes les portes, elle va pourtant être rattrapée par la réalité. Car en dernière année de lycée, sa rencontre avec un prof d'une petite classe d'arts à l'écart de tout, va violemment la ramener à la réalité. Ce professeur étrange, plutôt sévère et armé de son sabre en bambou, va profondément changer sa vie.

Parler plus longtemps d'Akiko Higashimura serait vous spoiler l'histoire. Mais sachez que l'artiste s'y livre très sincèrement, avec cynisme et bienveillance à la fois. La série aborde une longue période de la vie de la mangaka, de sa rencontre avec son professeur jusqu'à bien plus loin que le début de sa carrière professionnelle. Témoignage touchant et sincère, pas toujours reluisant, mais qui met en lumière le parcours d'une femme, et qui donne au "shôjo manga" son aspect profondément culturel trop souvent négligé. Avec le prix reçu par Le Tigre des neiges lors de cette édition du festival d'Angoulême et cette annonce, Akiko Higashimura est clairement l'une des artistes qui fera parler d'elle cette année. Plus d'infos dans notre vidéo sur "L'instant Shôjo" :

Une actu à propos de

Commentaires

Anonyme le 06 02 2020 18:04

Génial j'ai hâte !!

Laissez un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.