It's a wrap ?!

Portrait de SHKareshi
Billet écrit par SHKareshi
Le jeu, 08/08/2013 - 17:54

Et voilà... Seediq Bale est parti (presque sans encombre) chez l'imprimeur. Enfin, tout n'est pas encore parfaitement dans les tuyaux, puisque le papier n'a pas encore été livré. Mais jusqu'ici, tout va bien, et le livre sera bien livré chez le diffuseur dans les temps. Les derniers jours ont été particulièrement sous pression, il faut bien l'avouer...

En gros, la phase de bouclage a commencé la semaine dernière. Nous avions fini de corriger le premier tirage papier des 304 pages que fait Seediq Bale, et il restait à intégrer toutes les corrections dans les fichiers. C'est Laurent Aiello, graphiste expérimenté de longue date, et qui a par exemple bossé sur Baki, des mangas de Hiroshi Hirata, Gogo Monster et même certains tomes de Switch Girl !!, qui est en charge du lettrage de Seediq Bale. Par conséquent, zéro soucis à se faire pour tout l'aspect technique ! Et bien qu'il se soit reconverti depuis quelques temps à l'agriculture en biodynamique, il est venu avec son Mac au bureau, pour reporter toutes les corrections dans le fichier indesign. Après une ultime vérification, on a généré les PDF haute-def, qu'on a ensuite uploadé sur le serveur de l'imprimeur. Ça, c'était en fin de semaine dernière.

Une fois que tout est livré, l'imprimeur reprend les choses en main, et vérifie si les fichiers sont bien conformes. Si tout semble OK, il réalise des ozalids (= des épreuves de contrôle avant le tirage) de l'ensemble du livre, qu'il nous envoie par la Poste, pour une ultime vérification. Est-ce que le montage est bon ? (cad, les pages bien dans le bon ordre). Et les bords de coupe ? On peut aussi, à cette étape, se rendre compte si la qualité des fichiers est suffisante, s'il y a des moirages ou des textes oubliés... Mais bon, arrivé à ce moment de la chaîne, mieux vaut ne pas trouver d'erreur, à moins d'avoir prévu suffisamment de marge de manoeuvre. De notre côté, pas de problème, et tout était donc bon à tirer !

Cela dit, il y avait tout de même un autre gros détail à voir : la couverture et les pages couleur ! Eh oui, car en fonction des dosages de l'encre, les couleurs peuvent être imprimées avec plus ou moins de fidélité par rapport à l'original et au rendu voulu ! Dans les mangas, qui sont surtout en noir et blanc, ce problème ne se pose que pour les couvertures et les rares pages couleur. Mais cette fois-ci, on a tout de même 32 pages en quadri dans cette BD, et on ne pouvait pas se permettre qu'elles soient mal imprimées. Du coup, pour être sûr de n'avoir aucun problème, on fournit à l'imprimeur une épreuve contractuelle qui servira de référence au moment du calage. On a fait réaliser, par une entrerprise installée en Limousin, des cromalins certifiés ! Les couleurs des livres imprimés devront correspondre à ces cromalins de référence.

Et voilà ! Pour le moment, du côté d'Akata, tout est bouclé, et le dossier est dans les mains de l'imprimeur... Livraison prévue chez Interforum pour fin août !! Reste à finaliser toute la promo...

Commentaires (7)

Portrait de ivan isaak

Intéressants tous ces petits détails de conception/réalisation d'une BD ! Si je comprends bien, Laurent Aiello est sorti de sa "retraite" pour vous donner un coup de main ? En tout cas, le titre s'annonce très intéressant et fait partie de mes priorités de la rentrée. J'espère que cette nouvelle aventure se passera bien pour Akata, qui le mérite amplement. Au passage, quel nom donnez-vous au format de Seediq Bale ? J'ai lu "roman graphique" lors de votre présentation, mais cela me semble un poil générique et surtout assez abstrait (voire même plutôt un terme commercial quio fait jolie mais veut tout et rien dire). Il n'y a pas de noms particuliers pour les BD made in Taïwan ?

Portrait de SHKareshi

Je suppose que pour les BD de Taïwan, ils disent "manhua", un truc comme ça... Mais en fait, toutes ces histoires de terminologie (manga, manwha, manhua...), c'est quand même un beau charabia ! A la base, c'est juste le même format narratif qui s'exprimer un poil différemment en fonction d'une culture. De la BD, quoi ! Chez Akata, on a envie de sortie un peu de tous ces termes trop inutilement techniques et qui font finalement du mal à la BD asiatique... Donc, voilà... Pour "Seediq Bale", c'est une BD historique, sorte de monographie ethnologique. C'est probablement la meilleure manière d'en parler.

Portrait de a-yin

C'est bien manhua :) comme en chinois. Manga, manhwa, manhua, tout ça veut dire bandes dessinées et s'écrit avec les mêmes idéogrammes.

J'ai hâte de voir le résultat!

Portrait de SHKareshi

Ben, pour les idéogrammes, je suis pas si sûr... Comme le japonais a simplifié certains caractères chinois. Du coup, je sais pas trop, surtout que le titre VO de la réédition, c'est un truc genre "Comic Bale", et les caractère de "comic" ne sont pas les mêmes qu'en japonais. Enfin, le deuxième caractère, surtout… Le premier, c'est bien 漫, mais le deuxième est sensiblement plus complexe. Enfin, ça change pas grand chose fondamentalement... C'est de la BD, voilà tout ^^

Merci en tout cas pour votre enthousiasme.

Portrait de a-yin

A HK et à Taiwan: 漫畫, en Chine 漫画. C'est du simplifié mais c'est quand même la même chose, faut pas chipoter. Je disais le "même" idéogramme, ok c'est un raccourci.

Portrait de SHKareshi

Ah ah, voilà !!! En tout cas, c'est marrant qu'à Taïwan et en Chine, ça soit pas le même caractère. Alors qu'au Japon et en Chine, oui... Perso, "", je le connaissais pas, et je serai bien incapable de le sortir sur mon ordi.

Portrait de a-yin

Parce que Hong Kong et Taïwan utilisent le système d'écriture traditionnel ;) . Alors qu'en Chine, on utilise le simplifié. J'ai beaucoup de mal à reconnaître des caractères simplifiés d'ailleurs.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

© 2019 AKATA. Tous droits réservés.